Emilangues

Mexico-Tenochtitlán : une cité précolombienne conquise et colonisée par les Espagnols

México-Tenochtitlán : una ciudad precolombina conquistada y colonizada por los españoles

Envoyer à un ami
tenochtitlan

La capitale de l’empire aztèque, Tenochtitlán, est le cœur d’une civilisation précolombienne unique et l’une des plus grandes villes du monde au début du XVIe siècle. Pourtant, de 1520 à 1530, la cité va connaître des transformations radicales : elle est successivement investie et conquise par la soldatesque d’Hernan Cortés pour être ensuite démantelée au profit d’une ville nouvelle, Mexico.

La capital del imperio azteca, Tenochtitlán, es la cuna de una civilización precolombina única y una de las ciudades mas importantes del mundo del siglo XVI. Sin embargo, de 1520 a 1530, la ciudad se transforma radicalemente con la llegada y la conquista de Hernán Cortés y de su tropa. Su destrucción da luz a una nueva ciudad : México.

Rédacteur :

  • Arnaud Exbalin, Lycée Maréchal Lannes, Lectoure
  • Langue : Espagnol
  • Classe : Seconde
  • Durée indicative : 3 séances d’une heure plus une heure d’évaluation

Objectifs disciplinaires

Comprendre à partir d’une ville non européenne le processus complexe de la première colonisation

Références au programme

BOEN spécial, n°4, 29 avril 2010

Thème 4

L’élargissement du monde (XVe-XVIe siècles) : une cité précolombienne confrontée à la conquête et à la colonisation européenne

 

Niveaux de compétence en langue

Expression orale en continu : A2 Expression orale en interaction : A2 Compréhension de l'écrit : B1 Expression écrite : B1 Compréhension de l'oral : A2

Principaux supports documentaires utilisés lors de la séance

Des cartes et des plans à différentes échelles, une chronologie, des témoignages sur la conquête de chroniqueurs espagnols et indiens, des documents iconographiques tirés de codex et de peintures coloniales permettent de saisir les phénomènes d'acculturation et de résistances.

Fiche analytique

Notion(s) centrale(s)

Conquête, colonisation, métissage, acculturation, évangélisation, hispanisation, société coloniale

Approches EMILE (Enseignement d'une matière par l'intégration d'une langue étrangère)

L’historiographie traditionnelle a souvent eu tendance à présenter le phénomène de la colonisation du seul point de vue européen ce qui a eu pour effet de gommer les spécificités indigènes des espaces conquis. Le recours à des sources originales en espagnol et à des documents de facture indigène permet de dépasser la vision simpliste qui consiste à faire de la colonisation la simple imposition d’un ordre européen. L’intégration de l’espagnol à l’histoire permet en outre de mieux comprendre certains termes spécifiquement hispaniques et coloniaux (chinampas/Plaza Mayor/castas).

Dimensions culturelle/interculturelle/interdisciplinaire

La ville coloniale est par excellence un creuset de multiples cultures. Les indiens s’hispanisent au contact des Espagnols (langue, vêtement, nourriture, religion) et inversement les Espagnols, en particulier les Franciscains, se « mexicanisent » en vivant à Mexico (apprentissage du nahuatl, consommation de maïs).

L’étude des transformations d’une cité précolombienne se fait dans la continuité du programme d’histoire sur les « sociétés et cultures urbaines de l’Europe médiévale » et ouvre de belles perspectives sur le programme de géographie (« aménager la ville »). En outre, cette séquence permet de judicieuses réutilisations de connaissances vues en civilisation espagnole puisque la conquête et la colonisation de Mexico empruntent largement au processus de Reconquista.

 

Activité(s) langagière(s) dominante(s) travaillée(s) au cours de la séquence

- Production écrite

- Compréhension écrite

- Interaction orale

- Compréhension orale

 

Exploitation pédagogique

Démarche pédagogique

La séquence se déroule en 3 séances. L’approche est chronologique : Tenochtitlán avant la Conquête, Tenochtitlán assiégée, Mexico, la nouvelle ville espagnole. Un travail préliminaire est effectué par les élèves chez eux sur Cortés et la civilisation aztèque pour amorcer la leçon. La ville d’avant la conquête est présentée en interaction orale à partir d’un jeu de cartes à échelles différentes. L’objectif est de montrer que Tenochtitlán domine un vaste territoire et maîtrise son environnement immédiat. Elle est bien une capitale impériale, sa population frôle les 300 000 habitants et son rayonnement illustre le degré d’avancement d’une culture originale. Cependant, le témoignage de Cortés (doc. 4) illustre une incompréhension fondamentale entre culture mexica et culture chrétienne qui va déboucher sur un affrontement armé. Cette séance se base sur un cours dialogué et une série d’activités écrites. Durant la deuxième séance, les élèves travaillent à partir de quatre documents sur le thème de la Conquête. Le but est de déconstruire le mythe d’une poignée d’hommes armés renversant en quelques jours un immense empire. Nous insistons donc sur les éléments explicatifs de la victoire des conquistadors : les alliances avec les peuples ennemis des Aztèques, le rôle des épidémies, le différentiel dans la nature de l’armement de chaque camp. La troisième séance met en lumière la complexité des formes de la colonisation espagnole. Les élèves travaillent en autonomie à partir d’un questionnaire portant sur quatre documents. Si dans un premier temps, au moment où la ville est réédifiée, la colonisation est imposée par la force (mise au travail des indiens, paiement d’un tribut, destruction des temples et idoles), elle implique également une acculturation des évangélisateurs qui apprennent la langue des indigènes et produisent des catéchismes pour mieux les convertir. À terme, la population de Mexico composée d’Européens, d’Indiens et de Noirs importés (pour pallier le déficit démographique consécutif aux épidémies) se mélange donnant naissance à une société coloniale que nous aborderons grâce aux peintures de castes. La dernière heure est consacrée à une évaluation sommative.

Évaluation

Proposition d'évaluation

Une grande part des activités insiste sur l’expression écrite. C’est donc cet aspect qui sera évalué.

Les connaissances chronologiques seront évaluées à travers la constitution d’une frise événementielle.

Les connaissances plus approfondies telle la compréhension des événements seront testées à partir de deux questions de cours dont une sera à développer plus longuement sous la forme d’un paragraphe. La capacité à décrire et à analyser un document sera évaluée à partir d'un dessin portant sur une partie du sujet. Il servira à vérifier la compréhension des faits historiques, la qualité de la réflexion de l'élève et sa capacité de mise à distance critique.

 

Ouverture et approfondissement

Ouverture

Un parallèle peut être établi avec la ville de Constantinople qui de la même manière que Mexico connaît un changement brutal de domination. L’urbanisme est une entrée possible pour comparer les deux cités (l’église Sainte-Sophie transformée en mosquée d’une part et d’autre part le grand temple de Mexico démantelé au profit de la cathédrale).

La découverte de la civilisation aztèque peut être prolongée par une visite virtuelle des plus belles pièces du musée d’anthropologie de Mexico (http://www.mna.inah.gob.mx/index.php/salas-de-exhibicion/permanentes/arqueologia/mexica.html) ou par une visite de la collection américaine du Musée du quai Branly à Paris (http://www.quaibranly.fr/en/collections/explorer-les-collections/ameriques.html). Les codex préhispaniques, la statuaire monumentale aztèque ou les fresques indigénistes de Diego Rivera peuvent alors être intégrées à l’histoire des arts en associant les professeurs de français, d’arts plastiques et l’assistant d’espagnol.

 

Approfondissement

CNDP, collection « Pour mémoire », Le Mexique, 3000 ans d'histoire, http://www.cndp.fr/fileadmin/user_upload/POUR_MEMOIRE/mexique3000/PM-mexique.pdf

Gruzinski Serge, Le destin brisé de l'empire aztèque, Paris, Découvertes Gallimard, 1988

Soustelle Jacques, La vie quotidienne des Aztèques à la veille de la Conquête espagnole, Paris, Hachette, 1955

TDC n° 1009, février 2011, Le Mexique, http://www.cndp.fr/tdc/tous-les-numeros/le-mexique.html

Partager

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

Compréhension de l'écrit

Tout le glossaire