Emilangues

Les origines de la révolution russe

Envoyer à un ami
Ilya Yefimovitch Repin, Musée d'Etat russe (oeuvre appartenant au domaine public)

La révolution russe de 1917 est la conséquence de la déstabilisation de l'autocratie russe par la première guerre mondiale. Cependant ses origines internes sont plus intelligibles si les révoltes et révolutions du début du XXème siècle sont envisagées comme un processus global, de 1902, année où éclatent les premiers troubles paysans, à octobre 1917, quand le pouvoir est pris par le plus radical des partis révolutionnaires, celui des Bolchéviks.

Rédacteur :

  • Vladimir KOVALENKO, Lycée Buffon, Paris

Thèmes abordés

A travers les grandes étapes de la révolution dégager ses causes, ses acteurs principaux et la logique de son développement.

Objectifs disciplinaires

L'étude des origines internes de la Révolution russe de 1917 doit permettre de mieux comprendre cet évènement fondamental de l'histoire du XXème siècle et ses conséquences, en approfondissant les aspects suivants :
le rôle de la paysannerie en tant que principale force révolutionnaire sans projet politique moderne ;
le rôle des Bolcheviks, sans forte assise sociale, mais porteurs d'un projet politique de rupture avec l'Ancien Régime (contesté par les paysans) mais aussi avec le capitalisme. La rencontre historique entre ces deux forces en 1917 éclaire tant la transformation de la Russie tsariste en Russie soviétique sur le plan intérieur que le rôle international de cette dernière.

Les objectifs méthodologiques consistent à développer les compétences suivantes :
- analyser et recouper diverses sources documentaires ;
- dégager les notions-clés ;
- élaborer des hypothèses, les vérifier et les présenter d'une manière argumentée  ;
- élargir le vocabulaire socio-économique et politique ;
- développer une approche interdisciplinaire et interculturelle.

 

Références au programme

Histoire 1re /Guerres, démocraties, totalitarismes/ révolution russe.

Niveaux de compétence en langue

Expression orale en continu : B1 Expression orale en interaction : B1 Compréhension de l'écrit : B1 Expression écrite : B1

Principaux supports documentaires utilisés lors de la séance

  • Tableau statistique
  • L'année 1905 : de la révolte à la révolution
  • Journal de M. Prichvine (extrait).

Fiche analytique

Notion(s) centrale(s)

Révolution
Industrialisation
Communisme

Approches EMILE (Enseignement d'une matière par l'intégration d'une langue étrangère)

L'intégration méthodologique des deux disciplines (histoire - langue) permet de mieux comprendre la spécificité nationale de notions historiques comme "révolte", "révolution" : dans la langue russe, l'expression de ces notions révèle l'importance des éléments archaïques ("bunt", "pugatchevchina" - jacqueries paysannes) dans un évènement historique moderne.

Dimensions culturelle/interculturelle/interdisciplinaire

Culturelle : rapports entre politique et culture (écrivains engagés, le rôle de l'image - utilisation de l'affiche, de la peinture).
Interculturelle : le regard français sur la révolution russe.
Interdisciplinaire : approfondissement des notions du programme culturel de 1ère en russe (domination, oppression, révolte) et du programme d' histoire.

Exploitation pédagogique

Démarche pédagogique

A travers les grandes étapes de la révolution dégager ses causes, ses acteurs principaux et la logique de son développement.

Travail préparatoire à la maison :
A partir des documents (doc. n°1 + fichiers joints) et d'une grille de lecture, dresser un portrait de trois des acteurs de la société russe : les paysans, les ouvriers, l'autocratie.

Séance 1

En classe :
- synthèse des analyses des élèves sur les caractéristiques des trois figures évoquées (paysan/ouvrier/ tsar-autocrate) et débat oral (révision des acquis historiques, rebrassage et introduction du lexique historique et politique nécessaire) ;
- analyse de nouveaux documents ( doc.n°1_4) à partir d'une grille de lecture ;
- formulation d'hypothèses et introduction des notions-clés sur la nature et la radicalité des conflits sociaux et politiques en Russie en 1905.
Travail préparatoire à la maison (doc.n°2) :
- relever l'appréciation du rôle des paysans par l'historien V.Danilov ;
- analyser la participation des ouvriers au mouvement révolutionnaire ;
- le rôle des autres acteurs politiques comme la bourgeoisie, l'intelligentsia (à partir de l'exemple de L. Tolstoï : que réclame-t-il ?...).

Séance 2

En classe :
Après confrontation des idées, effectuer une synthèse des analyses des élèves et introduire les éléments nouveaux ( les partis politiques, la politique de répression/concession du pouvoir, les premiers soviets, la réforme agraire de Stolypine et son échec) permettant de répondre aux questions :
- en quoi 1905 est-il la « répétition générale » de 1917 ?
- quelles sont les raisons de son échec ?
On peut envisager ici d'aborder la question de la vision du régime tsariste et des évènements de 1905 par les Français (doc. 2_1).

Séance 3

En classe :
A partir du travail préparatoire à la maison sur le document 3 et en s'appuyant sur les documents 3_1, 3_2 et 3_3 :
- dégager la problématique de la révolution de février 1917 et les principaux évènements qui l'ont suivie ;
- tirer une conclusion générale de la séquence en récapitulant les raisons de la victoire des Bolcheviks en octobre 1917 et de la dissolution de l'Assemblée constituante en janvier 1918 ;
- enfin, formuler des hypothèses sur les conséquences de l'avènement d'un pouvoir communiste en Russie, tant à l'intérieur du pays que sur le plan international.

 

Évaluation

Proposition d'évaluation

Evaluation des :
- connaissances acquises ;
- compétences d'analyse d'un document, de sa mise en relation avec la problématique étudiée
- compétences de compréhension et d'expression

Ouverture et approfondissement

Ouverture

Totalitarismes (stalinisme), grands modèles idéologiques (cas soviétique), Est-Ouest.

Partager

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

La séance correspond à un cours. La séquence est un ensemble de séances qui forment une unité d’enseignement.

Tout le glossaire