Emilangues

Le Bill of Rights anglais (1689), un texte fondateur de la pensée politique moderne

The English Bill of Rights (1689), a founding text of modern political thought

Envoyer à un ami
Sir Godfrey Kneller, "Portrait of John Locke", 1697, Musée de l’Hermitage, St Petersbourg (image dans le domaine public).

Et si le Bill of Rights anglais (1689) donnait raison à Margaret Thatcher qui, lors du bicentenaire de la Révolution française, rappela qu'en matière de libéralisme politique l'Angleterre avait eu un siècle d'avance sur la France dans la mesure où "les droits de l'homme ne sont pas nés avec la Révolution française" ?...

And if the English Bill of Rights (1689) proved Margaret Thatcher right when, on the occasion of the bicentenary of the French Revolution, she stated that, as regards political liberalism, England had been one century ahead of France since "human rights did not begin with the French Revolution" ?...

Rédacteurs :

  • Jean-Jacques RENOLIET
  • Lycée Aristide Briand (Evreux)
  • Langue : Anglais
  • Classe : Seconde
  • Durée indicative : 4 heures (4 séances d'1 heure)

Thèmes abordés

Le Bill of Right et l'originalité de l’évolution politique du monde anglo-saxon aux XVIIème et XVIIIème siècles

Objectifs disciplinaires

L'objectif principal de la séquence est de montrer l'originalité de l'évolution politique du monde anglo-saxon aux XVIIème et XVIIIème siècles qui aboutit, sans déterminisme aucun, à l'affirmation de principes et de valeurs et à la construction de systèmes politiques qui sont à l'origine du libéralisme politique contemporain.

Pendant les trois premières séances, il s'agit de décomposer cette évolution idéologique et politique en présentant trois différents types de régimes politiques. La première séance est consacrée à l'étude du système politique vers lequel la plupart des Etats européens, Angleterre comprise, tendent au début du XVIIème siècle, la monarchie absolue de droit divin, théorisée par Jacques Ier (1603-1625) lui-même dans un ouvrage (The True Law of Free Monarchies, 1598) et un discours au Parlement (1610). La deuxième séance s'ouvre par le rappel des deux évènements politiques majeurs de l'histoire anglaise au XVIIème siècle, la Guerre civile (1642-1648) qui oppose le Parlement au roi Charles Ier et se conclut par l'exécution de ce dernier et la Glorieuse Révolution de 1688 qui renforce le rôle du Parlement, prélude nécessaire à l'analyse du contenu et de la signification de l'Habeas Corpus (1679) et du Bill of Rights (1689) qui permettent l'installation d'une monarchie constitutionnelle affirmant les droits du Parlement et garantissant les libertés individuelles. La troisième séance a pour objectif de montrer comment le modèle anglais inspire les insurgés américains, sur le plan des idées comme le montre la Déclaration d'indépendance de 1776, qui reflète également la philosophie des Lumières tournée vers l'affirmation de la liberté, comme sur celui des institutions comme il apparaît dans la Constitution de 1787 qui, tout en conservant le principe de séparation des pouvoirs, innove en créant une république fédérale, le pouvoir central étant alors strictement limité par l'existence de 13 Etats fédérés et du Bill of Rights de 1789 qui garantit les libertés individuelles.
La quatrième séance veut montrer en quoi la pensée politique libérale moderne, qui s'incarne dans les démocraties anglo-saxonnes actuelles, est le fruit et le prolongement de l'évolution idéologique et politique décrite, dans laquelle le Bill of Rights de 1689 occupe une place centrale. A cet effet, l'établissement d'une synthèse des modèles anglais et américain du XVIIIème siècle, sur le plan des principes et de l'organisation institutionnelle, doit déboucher sur le repérage des différences existant avec les démocraties anglaise et américaine actuelles et susciter une double interrogation qui alimente un débat final : en quoi ces démocraties sont-elles profondément enracinées mais quelles sont aussi leurs limites et les menaces pesant sur elles ?

Références au programme

Programme de la classe de Seconde applicable à la rentrée 2010 : B.O. spécial n°4 du 29-04-2010. Thème 5 - Révolutions, libertés, nations, à l'aube de l'époque contemporaine.

Niveaux de compétence en langue

Expression orale en continu : B1 Expression orale en interaction : B1 Compréhension de l'écrit : B1 Expression écrite : B1 Compréhension de l'oral : B1

Niveau visé par la séquence

Niveau B1/B2.

Principaux supports documentaires utilisés lors de la séance

- Jacques Ier d'Angleterre, extraits de The True Law of Free Monarchies (1598)
- Jacques Ier d'Angleterre, extraits de Speech to the Parliament (1610)
- Extraits de l'Habeas Corpus (1679)
- Extraits du English Bill of Rights (1689)
- Extraits de The Declaration of Independence of the United States of America (1776)
- Extraits de The Constitution of the United States of America (1787)
- Extraits du United States Bill of Rights (1789)

Fiche analytique

Notion(s) centrale(s)

La séquence doit favoriser, dans le cadre d'une analyse de plusieurs textes historiques, la maîtrise, en français et en anglais, d'un lexique (droits naturels, liberté(s), séparation des pouvoirs, constitution) et de concepts politiques (régime politique, monarchie absolue de droit divin, monarchie constitutionnelle, république fédérale).

Approches EMILE (Enseignement d'une matière par l'intégration d'une langue étrangère)

L'approche EMILE permet de donner une dimension anglo-saxonne aux notions étudiées, tant sur le fond grâce à un éclairage sur l'histoire de l'Angleterre, dont la singularité européenne est soulignée, et des Etats-Unis que sur la forme grâce à la maîtrise d'un vocabulaire spécifique et la collaboration avec un professeur d'anglais.

Dimensions culturelle/interculturelle/interdisciplinaire

Le travail effectué permet une double mise en perspective.
D'une part, il est naturel de mettre en évidence l'influence des modèles idéologiques et institutionnels anglais et américain sur les philosophes français des Lumières (notamment Montesquieu et Voltaire, qui s'inspirent d'ailleurs largement de John Locke, véritable théoricien de la Glorieuse Révolution dans son Traité du Gouvernement civil publié en 1690) puis sur les révolutionnaires français et enfin sur les artisans de la monarchie constitutionnelle mise en place entre 1814 et 1848, et peut même aboutir à suggérer les limites du modèle libéral par rapport à l'idéal démocratique qui prend corps au XIXème siècle.
D'autre part, sur un plan strictement britannique, il est possible, sans déterminisme aucun, puisque l'évolution qui conduit l'Angleterre de l'absolutisme à la monarchie constitutionnelle est aussi largement le fruit des circonstances (notamment la Guerre civile de 1642-1648 et la Glorieuse Révolution de 1688 qui induisent un rapport de forces défavorable au pouvoir royal), d'intégrer l'Habeas Corpus de 1679 et le Bill of Rights de 1689 dans la longue suite de textes (Magna Carta de 1215, Petition of Right de 1628, Habeas Corpus de 1679) qui, en limitant puis en réduisant les pouvoirs du roi au profit des attributions du Parlement et des droits des individus, constituent les fondements de la constitution non écrite du Royaume-Uni, enrichie au XXème siècle par les Parliament Acts de 1911 et 1949 qui parachèvent l'établissement d'un système monarchique parlementaire et démocratique.
Au total, se trouve donc suggérée, sur le plan politique, la notion de civilisation occidentale, fondée d'abord et avant tout sur une communauté de valeurs et de principes, qui empruntent beaucoup à celles et à ceux proclamés par les Etats-Unis dans leur Déclaration d'Indépendance de 1776 et leur Constitution de 1787, qui s'enrichira d'un volet économique et social commun durant la Révolution industrielle au XIXème siècle.

Prérequis

Niveau B1.

Activité(s) langagière(s) dominante(s) travaillée(s) au cours de la séquence

Activités intégrées dans le Cadre européen commun de références pour les langues :
1. Compréhension de l'écrit (textes étudiés) ;
2. Compréhension de l'oral (questionnements et interventions en classe) ;
3. Expression orale : prise de parole volante, prise de parole en continu et interaction ;
4. Expression écrite : rédaction d'un tableau de synthèse et d'un petit texte rendant compte du débat tenu lors de la dernière séance.

Exploitation pédagogique

Démarche pédagogique

La participation des élèves prendra plusieurs dimensions :
1. Avant chacune des trois premières séances, les élèves prendront connaissance des textes pour en avoir une compréhension globale et pourront s'aider des questions qui les accompagnent pour amorcer une réflexion qui sera explicitée pendant le cours. Lors des trois premières séances, les élèves seront répartis en petits groupes de quatre, chacun d'entre eux ayant une tâche précise formulée dans une question portant sur un aspect des documents étudiés, et travailleront à repérer les idées essentielles contenues dans les documents et à les expliquer afin d'arriver, en confrontant leurs travaux dans le cadre d'une prise de parole interactive, à construire le profil des trois régimes politiques étudiés (monarchie absolue de droit divin, monarchie constitutionnelle, république fédérale).
2. La quatrième séance, animée avec le professeur d'anglais, comprendra deux parties : d'abord, dans la droite ligne du travail effectué lors des deux précédentes séances, les élèves, sollicités à intervenir en interaction, feront la synthèse des modèles anglais et américain du XVIIIème siècle, sur le plan des principes et de l'organisation des pouvoirs, et montreront leurs différences avec les démocraties anglaise et américaine actuelles ; ensuite, répartis en deux groupes, les élèves rechercheront en quoi ces dernières sont solidement enracinées mais aussi sujettes à des limites et des menaces et débattront selon cette double perspective.

Évaluation

Proposition d'évaluation

L'évaluation portera à la fois sur la participation orale et la production écrite :
1. Evaluation de la participation orale lors de l'étude des textes pendant les trois premières séances et évaluation des présentations orales lors de la quatrième séance. (Voir Grille d'évaluation en annexe)
2. Evaluation d'une production écrite, qui stabilisera les conclusions du débat et qui sera consignée, d'une part dans un tableau de synthèse comportant trois colonnes correspondant aux trois régimes politiques étudiés pendant les trois premières séances et organisé en grandes rubriques (origine des pouvoirs, organisation des pouvoirs, limitations du pouvoir exécutif, droits individuels et leurs limites, nature du régime politique), d'autre part dans un petit texte d'une quinzaine de lignes rendant compte du débat de la dernière séance. Cette production écrite sera co-évaluée par les professeurs de DNL et d'anglais. (Voir Grille d'évaluation).
Chaque élève recevra un tableau intégralement rempli par les professeurs en guise de corrigé général de la séquence. Lors de ces différentes étapes, les critères d'évaluation principaux seront le repérage, la compréhension puis l'explication des informations contenues dans les textes, l'utilisation d'un vocabulaire spécifique, une mise en perspective par rapport aux institutions d'Ancien Régime en France avant 1789, voire même à la démocratie athénienne étudiée en début d'année, et aux institutions actuelles en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, voire même une argumentation sur les notions évoquées (principalement le libéralisme et la démocratie).

Ouverture et approfondissement

Ouverture

L'étude de la mise en place d'une monarchie constitutionnelle en Angleterre au XVIIème siècle et d'une république fédérale aux Etats-Unis au XVIIIème siècle permet de mieux comprendre l'adoption d'une monarchie constitutionnelle par les révolutionnaires français modérés entre 1789 et 1792, qui laisse place à une république entre 1792 et 1804 avant d'être réactivée entre 1814 et 1848, mais aussi d'expliquer les aspects et les limites du libéralisme, idéologie phare du XIXème siècle que la Révolution française a enrichie en lui adjoignant l'idéal démocratique.

Une séquence associée d'Anglais intitulée "Le Bill of Rights, une des sources principales de la vie politique moderne " est en ligne sur Emilangues.

Approfondissement

Sur l'histoire anglaise :

- Sites internets :
British Parliament : http://www.parliament.uk/about/livingheritage.cfm
BBC History : http://www.bbc.co.uk/history/
Spartacus Educational : http://www.spartacus.schoolnet.co.uk/
- Ouvrages :
Christopher HILL, The century of Revolution : 1603-1714, Routledge, 2001.
Roger LOCKYER, James VI and I, Longman, London, 1998.
Roger LOCKYER, The Early Stuarts : The Political History of England 1603-1642, Longman, London, 1999.
Tim HARRIS, Restoration: Charles II and his Kingdoms, 1660-85, London, 2005.
Tim HARRIS, Revolution: The Great Crisis of the British Monarchy 1685-1720, Allen Lane, London, 2005.
Lois G. SCHWOERER (ed.), The Revolution of 1688-89: Changing Perspectives, Cambridge, 2004.
Steve PINCUS, 1688 : the first modern revolution, Yale University Press, 2009.

Sur l'histoire américaine :

- Ouvrages :
John SPILLER, Tim CLANCEY, Stephen YOUNG, Simon MOSLEY, The United States, 1763-2001, Routledge, 2005.
Derrick MURPHY, Kathryn COOPER, Mark WALDRON, United States, 1776-1992, Collins, London, 2001
Joanne de PENNINGTON, The USA, 1865 to the present, Hodder Murray, 2005.

Partager

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

Le programme Grundtvig désigne l'un des quatre programmes européens pour l' Education et la Formation Tout au Long de la Vie (EFTLV). Il vise à améliorer la qualité et à renforcer la dimension européenne de l'éducation des adultes grâce à diverses activités de coopération au niveau européen afin d'offrir aux citoyens européens davantage de possibilités de mieux se former tout au long de leur vie.

Tout le glossaire