Emilangues

La décolonisation violente : la guerre coloniale en Afrique portugaise (Guinée-Bissau, Angola et Mozambique)

Envoyer à un ami
Wikimedia Commons

Le Portugal sous Salazar ("Estado Novo") refuse la décolonisation au début des années 60 et s'engage dans trois guerres coloniales face à des mouvements de libération africains (Guinée-Bissau, Angola, Mozambique). Ces conflits finissent par être à l'origine du coup d'Etat militaire du 25 Avril 1974 qui a renversé le régime de Salazar, entraînant ainsi la démocratisation du pays et les indépendances des colonies.

Rédacteurs :

  • Adérito RODRIGUES
  • Lycée Jay de Beaufort (Périgueux)

Thèmes abordés

La décolonisation violente (guérrillas ) dans les ex-colonies portugaises d'Afrique.

Objectifs disciplinaires

Au terme de la séquence, les élèves doivent être capables de :
- situer les territoires coloniaux et avoir quelques notions sur des grandes phases de la colonisation portugaise ;
- connaître et comprendre les spécificités de la décolonisation portugaise (les raisons du refus de la décolonisation par le régime de Salazar, les caractéristiques des guérillas);
-comprendre les enjeux internationaux : le contexte de guerre froide et de l'Afrique australe.

Références au programme

BOEN hors série n°7 du 3 octobre 2002 (Terminale)
-Séries ES/L : Le Tiers Monde
Indépendances, contestation de l'ordre mondial, diversification
-Série S : Colonisation et indépendance

Niveaux de compétence en langue

Expression orale en continu : B2 Expression orale en interaction : B2 Compréhension de l'écrit : B2 Expression écrite : B2 Compréhension de l'oral : B2

Niveau visé par la séquence

Niveau B2.

Principaux supports documentaires utilisés lors de la séance

Le dossier comprend les documents suivants:
Document 1a : Carte-muette du monde
Document 1b : Carte présentée dans la salle des colonies lors de l'Exposition de Paris de 1937 (Remarque : cette cartest un document de propagande produit par le S.N.I. de " l'Estado Novo", le régime de Salazar). Source : Sérgio Lima, "Identidade territorial portuguesa sob o nacionalismo do Estado Novo. Mensagens ideológicas nos museus e exposições temporárias", communication réalisée lors des Jornadas de cultura saloia, Loures, Dezembro de 2002 (http://www.culturasaloia.com).
Document 1c : Extraits de déclarations internationales (Excertos de declarações internacionais) adaptées par nos soins. Source : O.N.U.
Document 2a :  Texte "Os argumentos do governo de Salazar para rejeitar a descolonização" Source : A.Oliveira Salazar, Discursos e notas políticas, vols. III et V (1943 et 1957), Coimbra, 1959.
Document 2b : Lettre adressée par Amílcar Cabral au Président du Conseil A. O. Salazar demandant l'indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert. Source : fonds consacré à Amílcar Cabral à la Fondation Mário Soares à Lisbonne ("Títulos do Arquivo & Biblioteca da Fundação Mário Soares").
Document 3a : Photographies de la "guérilla" africaine en Angola et deux soldats portugais prisonniers ou tués. Source: Galeria Multimédia (http://www.esfcastro.pt).
Document 3b : Actions de l'armée portugaise (contre-guérilla) en Angola.
Source: http://www.esfcastro.pt.
Document 4a : "Testemunho de soldado português", extrait d'un témoignage anonyme d'un soldat portugais en Angola. Source: Centro de Documentação do 25 de Abril de 1974 - Universidade de Coimbra (http:// www.uc.pt/cd25a)
Document 4b : Affiche hollandaise d'Opland. Source inconnue (on suppose un mouvement ou parti de gauche); Galeria Multimédia (http://www.esfcastro.pt).

Fiche analytique

Notion(s) centrale(s)

Système colonial, autodétermination, décolonisation.

Approches EMILE (Enseignement d'une matière par l'intégration d'une langue étrangère)

Certains thèmes liés au monde lusophone, comme la décolonisation portugaise, sont traités superficillement dans les programmes d'Histoire. Les étudier à partir de documents authentiques dans la langue étrangère représentent une motivation certaine pour les élèves. Non seulement le support textuel est présenté dans la langue, mais les notions elles-même font l'objet d'un débat en portugais. La description d'une carte, d'une affiche ou des photos, l'analyse des arguments présentés par chaque partie dans leurs discours et manifestes, le débat instauré autour des motivations des parties adverses sont autant d'occasions de s'exprimer et d'interagir en portugais. Outre un enrichissement au niveau du vocabulaire, les activités mises en place ont pour objectif le développement de l'autonomie dans la langue, dans la mesure où l'élève est appelé à présenter un point de vue, argumenter, débattre, analyser, élaborer une synthèse, etc.

Dimensions culturelle/interculturelle/interdisciplinaire

De multiples comparaisons sont possibles avec la décolonisation violente (les guerres coloniales) et la décolonisation pacifique menées par la France, celles-ci étudiées de manière plus approfondie en Histoire. L'intérêt de la décolonisation portugaise réside dans son décalage dans le temps (du fait des différences de culture politique: démocratie en France, régime autoritaire, conservateur et nationaliste au ). Des ouvertures sont possibles vers la littérature et les arts : étude de textes d'auteurs portugais ayant écrit sur la guerre coloniale, des scènes de films ou de documents iconographiques traitant ce sujet, mais aussi de poèmes et chansons engagés d'auteurs africains d'expression portugaise.

Activité(s) langagière(s) dominante(s) travaillée(s) au cours de la séquence

- Interaction orale : présentation orale de cartes, affiches et photos, comparaison, description et analyse des actions; présentation d'arguments, débat, synthèse orale.
- Expression orale en continu : compte-rendu de lecture, explication, résumé et reformulation des textes.

Exploitation pédagogique

Démarche pédagogique

Le plan de cette séquence comprend trois parties :
I-Présentation de l'empire colonial portugais et le contexte international face à la décolonisation vers 1945-1955 (1h );
II-La décolonisation vue par les deux camps en présence (1h ):
Les arguments ou les positions de la puissance coloniale : A.Oliveira Salazar
Les arguments anti-colonialistes : Amílcar Cabral et le P.A.I.G.C.
III-La guerre coloniale (1 h):
La guérilla menée par les mouvements de libération africains, l'exemple de l'Angola
L'effort de guerre portugais : la contre-guérilla et ses résultats

Le déroulement de la séquence
- 1ère partie - Documents : la carte-muette (planisphère) est projetée sur le tableau blanc ; on distribuera plus tard aux élèves les photocopies des documents 1a , 1b et 1c. Dans un premier temps, on demande aux élèves de nommer et de situer les colonies portugaises; un élève peut inscrire leurs noms sur la carte-muette. Ensuite, on interroge les élèves (ou un élève) sur la nature du doc.1b, sur ce qu'il veut montrer); on s'efforcera d'amener les élèves à conclure qu'il s'agit d'un document de propagande nationaliste du régime de Salazar, le régime en retirait un certain prestige. Le Portugal disposait d'un vaste empire, ce n'était pas un petit pays. On peut évoquer rapidement la mise en place de cet empire (l'épopée des grandes découvertes et des expéditions et conquêtes de la deuxième moitié du XIXème siècle). (fiche prof doc.1) Dans un deuxième temps, avec le doc.1c on situe le nouveau contexte international au sujet de la colonisation et/ou décolonisation: on établit des liens avec les connaissances acquises sur ce sujet en cours d'Histoire: les nouveaux principes internationaux (O.N.U., conférence de Bandung ) et les positions des grandes puissances (U.S.A., U.R.S.S., Grande-Bretagne, France). L'idée est de faire comprendre aux élèves que le régime de Salazar se trouvait alors dans une situation embarassante. Que pouvait faire le régime? A la fin de cette séance, on distribue aux élèves les photocopies des documents 2 et 3. On demande aux élèves de les lire et analyser en suivant un petit questionnaire (fiche élève doc. 1).
- 2ème partie - 1. En début de séance, on présente brièvement António Oliveira Salazar et Amílcar Cabral et le P.A.I.G.C. Cette présentation peut être confiée à des élèves qui auront préalablement cherché des informations sur le sujet.
2. Ensuite, on divise la classe en deux groupes qui travailleront chacun sur un document : le groupe 1 (doc.2 a) s'intéressera aux arguments de Salazar pour défendre la colonisation et rejeter la décolonisation ; le groupe 2 (doc.2 b) défendra le point de vue inverse ; chaque groupe présente ses arguments; puis, on lance la discussion entre les deux parties de la classe.
3. Le professeur se limite à faire quelques mises au point, si besoin. A la fin, on dégage ensemble les idées principales que l'on écrit au tableau et qui constitueront la trace écrite.
4. S'il reste du temps on peut relever la comparaison que Salazar fait avec la France et d'autres puissances coloniales (situations géographiques et statutaires des Dom-Tom ). A propos d'autres arguments, le professeur pourrait chercher à faire dire par les élèves qu'ils sont en fait assez classiques ou traditionnels pour une puissance coloniale européenne. (fiche prof. doc.2).
- 3e partie :
1. On projette sur l'écran blanc les documents 3 a et 3 b (photos) et on distribue aux élèves les photocopies des doc.3 c et 5 d. On peut également montrer les photos en couleurs (docs 3 a et b) et l'affiche (doc 3 c ) sur un écran de télévision ou à l'aide d'un vidéo-prejecteur. En quelques phrases, on évoque les raisons qui ont poussé les mouvements de libération à passer à la lutte armée (la révolte en Angola en 1961).
2. Les élèves doivent être capables de caractériser la guerre coloniale, côté guérilla et côté armée portugaise, à partir de ces 4 documents. On suggère de procéder à l'analyse et à l'extraction d'informations avec le tableau à double entrée (fiche élève). On peut fournir le tableau avec ou sans les thèmes retenus. Une autre possibilité : on peut constituer de petits groupes d'élèves par document : chaque groupe étant chargé de trouver les thèmes majeurs et d'extraire les informations les plus importantes concernant la guérilla et les actions de l'armée portugaise (la contre-guérilla). Cette activité n'excédera pas 15 à 20 min. Ensuite, on procède à une mise en commun des conclusions et on complete ensemble le tableau (15 à 20 min).
3. Lors de ce travail on pourra faire certaines mises au point sur les tactiques ou stratégies de guerre des uns et des autres.
4. Eventuellement, le professeur peut compléter ce cours avec des données précises sur l'effort de guerre portugais et ses résultats (fiche prof. docs. 4 et 5).

Évaluation

Proposition d'évaluation

1. Les connaissances factuelles et chronologiques ainsi que la compréhension de l'écrit seront évaluées à travers un Q.C.M. portant sur les noms propres, les sigles et quelques dates mentionnées.
2. Les connaissances plus approfondies, la compréhension des événements ainsi que l'expression écrite seront évaluées à partir de 2 ou 3 questions de cours dont une sera à développer plus longuement.
3. Les contenus d'histoire, la compréhension des événements et la capacité à analyser seront évaluées à partir d'un texte inconnu portant sur une partie du sujet; un questionnaire précis joint au document doit aider les élèves à retrouver des éléments vus en cours et à établir des liens. Il servira à vérifier la compréhension des faits historiques et la qualité de la réflexion de l'élève.

Ouverture et approfondissement

Approfondissement

L'implantation de la démocatie et la décolonisation au Portugal en 1974-1975
(plan indicatif )
I. Le M.F.A.ou le Mouvement des Capitaines d' Avril 1974
a. Le mécontentement des officiers : le rôle des officiers ("milicianos") et celui de certains généraux, comme par ex. A. Spínola ("le Portugal et le futur"), Costa Gomes
b. Le coup d'Etat : l'échec au mois de mars, le succès en avril
(le rôle majeur des capitaines ayant participé aux guerres coloniales)
c. L'opposition politique : le P.S. (Mário Soares), le P.C.P. (Álvaro Cunhal)
II. La mise en place de la démocratie politique et les accords d'Alvor ou la décolonisation effective
a. Le M.F.A. et les 1ers gouvernements provisoires
b. Les enjeux des négociations de la décolonisation : les accords d'Alvor, le retour des colons portugais ("retornados")
c. Les dissensions et luttes politiques : M.F.A. et classe politique divisés
(l'instabilité politique ou la menace de guerre civile ?)
- la victoire du P.S. lors des 1ères élections libres; l'orientation "communiste du 1er Ministre Vasco Gonçalves; le retour des militaires modérés; le rôle des Alliés de l'O.T.A.N. (les U.S.A., la R.F.A.)
III. La stabilisation de la démocratie politique
a. La mise à l'écart définitive des militaires extrémistes (contre-coup d'Etat du 25 novembre 1975) ; l'entrée en vigueur de la Constitution ; la nouvelle victoire des socialistes (rôle majeur de Mario Soares)
b. L'élection libre du 1er Président de la république constitutionnel : Gal. Ramalho Eanes soutiens du P.S. et du P.S.D.
c. La réinsertion des "retornados" et les relations du Portugal démocratique avec le nouveaux pays indépendants ; le début de la guerre civile en Angola.

Partager

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

Dans tous les types d’enseignement, l’évaluation est partie intégrante du projet de travail. En cohérence avec les objectifs visés, elle permet de valoriser les acquis, d’identifier les progrès réalisés, de repérer des difficultés.

Cf aussi : formative, sommative

Tout le glossaire