Emilangues

Monter et faire vivre une Section Européenne ou de Langue Orientale

Version imprimableEnvoyer à un ami

Monter une section européenne dans un établissement est un projet stimulant pour tout établissement scolaire qui nécessite l’action coordonnée des équipes pédagogiques et de l’équipe de direction en accord avec la communauté éducative. La demande d’ouverture de sections doit s’inscrire dans une dynamique pérenne d’ouverture et de promotion de l’enseignement des langues.

A l'origine du projet d'ouverture

L'équipe de Direction peut être à l'origine de l'ouverture d'une section européenne mais il se peut aussi qu'un ou plusieurs enseignants en manifestent le souhait les premiers. En tout état de cause, pour exister, une section européenne ne peut se passer de l'une ou l'autre instance : elle s'appuie à la fois sur l'équipe pédagogique et sur l'équipe de Direction.

Importance des ressources humaines

Plus précisément, le projet repose donc sur des équipes pédagogiques composées de deux enseignants, au minimum :

  • un professeur de langue
  • un professeur de matière professionnelle en discipline non linguistique (DNL) titulaire également, ayant suffisamment de compétences en langue au départ et prêt à les approfondir si nécessaire.

Il est indispensable que le professeur de DNL soit habilité à y enseigner. Depuis 2004, une certification complémentaire peut être accordée aux enseignants de disciplines non linguistiques pour enseigner leur discipline dans une langue autre que le français, dans le cadre des sections européennes ou de langues orientales.

Pour pérenniser de façon administrative la section dans l'établissement il est possible de demander la création d'un poste spécifique ou la transformation du poste de l'enseignant de DNL en poste spécifique.

Une section inscrite dans le projet d'établissement

Les équipes de direction sont partie prenante du projet. En effet le projet d'ouverture d'une Section sera soumis au conseil d'administration de l'établissement. Elle doit être intégrée au projet d'établissement élaboré avec l'ensemble des acteurs de la communauté éducative. (voir des exemples de projet d'établissements dans la rubrique "Le coin des").

Un projet concerté à l'échelle du « bassin »

Il est important d'installer un parcours de formation convaincant et de veiller à ce qu'il y ait au moins deux collèges et un lycée dans le projet, en ancrant la SELO dans un « bassin », proposant une réflexion commune afin de créer les synergies nécessaires pour pérenniser la section européenne tant sur le plan des projets pédagogiques (liaison collège/ lycée) que du point de vue du recrutement des futurs élèves de section.
Il est important aussi de raisonner à l'échelle de l'académie en termes de complémentarité géographique, linguistique et des disciplines non linguistiques en s'appuyant notamment sur le profil de l'établissement.
(Pour en savoir plus consulter la charte des sections européennes de votre académie)

Créer une dynamique d'ouverture internationale au sein de l'établissement

Le projet doit s'inscrire dans une dynamique d'ouverture internationale de l'établissement, existant ou en voie de constitution. Elle suppose que les collèges et lycées impliqués établissent des relations privilégiées avec des établissements du ou des pays dans lesquels on parle la langue enseignée (par exemple appariement, correspondance, échange de classes, projet européen). Une attention  particulière à la formation de l'équipe d'encadrement et des enseignants (programmes européens - Comenius, eTwinning, Leonardo..) permettra d'initier une dynamique au sein de l'établissement. On insistera aussi sur les programmes de mobilité (Se reporter à la rubrique Actualités d'Emilangues, mot-clef : formation).

Le projet d'ouverture d'une section doit également s'inscrire dans une démarche plus large de valorisation de l'apprentissage des langues en respectant la diversité linguistique. Le choix d'une langue plus rare peut se révéler un bon choix stratégique tant pour la mobilité et l'insertion professionnelle.

Informer les interlocuteurs

Au cours de l'étude préalable à la formulation d'un projet, il est souhaitable de prendre contact avec les inspecteurs de la langue et avec ceux de la discipline non linguistique concernée ainsi qu'avec le délégué académique aux relations européennes et internationales et à la coopération (DAREIC). En effet, il est l'interlocuteur des établissements et des enseignants dans le domaine des relations internationales. Retrouvez la liste des DAREIC sur Eduscol.

Monter le dossier

Monter une section européenne ou de langues orientales est une dynamique collective et de long terme : le dossier ne peut être monté dans la précipitation et sans concertation.
Une circulaire rectorale précise chaque année les modalités d'examen des dossiers et le calendrier propre à l'académie pour la rentrée scolaire suivante (pour plus d'informations, adressez-vous au DAREIC de votre académie).
La dynamique de création des sections européennes ou de langues orientales est au cœur de plusieurs logiques : celle du projet académique et de l'offre de formation et la volonté de voir augmenter de 20 % d'ici 2010 le nombre de sections européennes ou de langues orientales (Plan de Rénovation des Langues).

Partager

Inscrivez-vous et recevez chez vous toutes les informations d’Emilangues.


Voir les anciens numéros

Se désinscrire

  • gfen
    Actualités

    Le Secteur Langues du Groupe français d'éducation nouvelle (GFEN) tiendra sa 7e Université d'été du 24 au 26 août 2015 à l'école Jean Moulin de Vénissieux. "Débuter" sera le mot-clé qui servira de fil conducteur à ces trois journées. Débuter : premiers pas, premiers actes, premiers essais... pour l'apprenant, pour l'enseignant.

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

Comportement observable à partir duquel on peut comprendre qu’un objectif est atteint ou une capacité maîtrisée.

Tout le glossaire