Emilangues

Ouverture culturelle en SVT

Soumis par brecourt le ven, 16/03/2007 - 17:45.
Version imprimableEnvoyer à un amiEnseignant les Sciences de la Vie et de la Terre en Discipline Non Linguistique Allemand depuis près de 5 ans dans le dispositif des sections européennes, au sein du Lycée PONCELET à SAINT-AVOLD (Moselle), je prends petit à petit conscience des rouages de ce système. Ainsi, je ne suis pas convaincu que les élèves se rendent bien compte de la chance qu’ils ont de suivre une telle formation pendant au moins 3 années. On pourrait penser que ceux qui sont inscrits dans les sections européennes ont une réelle motivation pour l’apprentissage de la langue et de la culture. Or, même si c’est vrai pour une moitié à trois quarts d’entre eux, le reste (une part non négligeable donc, leurs parents peut-être aussi) considère cette spécificité comme une garantie d’intégrer une bonne classe, et ne jouent pas le jeu. Mon objectif, et j’essaie de le défendre devant eux, est ciblé sur leur vision européenne d’une langue vivante : « Une langue vivante au lycée, c’est tout sauf une discipline ; c’est un outil qui va vous permettre, potentiellement en tout cas, de pouvoir échanger et communiquer avec plus de 100 millions d’Européens (pour l’allemand). » Tel est mon discours. Ils l’entendent, certes, mais l’écoutent-ils ? Pour autant, ma motivation est encore immense, puisque ma discipline, les S.V.T., permet d’aborder avec les élèves des thèmes d’actualité européenne, tels que la défense de l’environnement, le développement durable, le statut de l’embryon, … et de leur faire mettre le doigt sur les spécificités de pensée inhérentes à chaque pays membre de l’Union européenne. Leur montrer (ce à quoi les élèves n’appartenant pas à ces dispositifs n’ont pas forcément accès) que la « façon française de voir les choses » n’est pas nécessairement la seule et la meilleure, ce qui constitue une véritable ouverture culturelle, au sens propre de l’expression. À présent, j’entretiens l’espoir, même en ma qualité de professeur d’une discipline scientifique, que le volume horaire accordé à l’enseignement des langues ne diminuera pas, et que tous les élèves des sections européennes auront un jour la chance (comme ceux de mon lycée) d’avoir, par semaine, 5 heures de cours de langue et 1 heure de DNL !! Ce n’est pas beaucoup, c’est normal, pour un pays (des dirigeants politiques) qui se di(sen)t ouvert(s) aux langues vivantes. Pour qu’enfin, les Français ne soient plus perçus comme de médiocres linguistes par leurs voisins européens. Fabrice Brécourt professeur agrégé de Sciences de la Vie et de la Terre

Commentaires

Ouverture culturelle en SVT

Je suis en train de monter un projet d'ouverture de SE espagnol en biologie. L'ouverture est prévue pour 2008, je n'ai donc aucun recul. D'autre part je destine cet enseignement à tous les élèves qui font des sciences de la vie, des sciences exp et des biotechnologies. Après lecture de ce message, je me demande comment faire l'adéquation entre le programme commun que j'ai pu faire émerger en 2°générale et technologique d'une part, en 1° S, SES, L, STL et idem pour la terminale et le fait d'aborder des thèmes d'actualité européens.Je ne vois pas encore comment aborder des thèmes comme l'eau, les cellules embryonnaires, les OGM . Pourrais-je avoir un éclairage sur ce point ? Où trouver l'info, comment susciter la réflexion.... J'aimerais aussi diversifier les thèmes, pourrais-tu me donner d'autres idées en rapport avec la biologie ? Merci par avance. Violette Donnadieu

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

Par opposition à l’évaluation formative. L’évaluation sommative, compare les performances des individus d’un ensemble, et les classe dans cet ensemble en fonction de leurs résultats. Elle peut constituer l’étape ultime d’une évaluation formative.

Cf aussi : évaluation, formative

Tout le glossaire