Emilangues

Introspection indispensable pour l'ouverture

Soumis par Lambolez le ven, 06/04/2007 - 12:05.
Version imprimableEnvoyer à un amiJe voudrais rebondir sur des propos lus de-ci de-là dans les différentes contributions de ce forum. J'ai vu apparaître des termes très importants pour l'interculturalité comme : décentration, clichés, stéréotypes, altérité, ouverture...et je voudrais citer d'autres termes qui me semblent tout aussi importants. Ethnocentrisme et sociocentrisme qui, selon Louis Porcher, sont des obstacles à contourner. En effet, ces principes poussent souvent les élèves à croire que tous "les autres" sont comme nous. Voici donc un objet d'approfondissement possible. Il serait peut-être intéressant, avant toute connaissance des autres, d'apprendre à mieux se connaître soi-même en tant qu'être humain et en tant que français. Le premier objectif que l'on pourrait se fixer pourrait être de réfléchir à qui l'on est, à notre manière de vivre pour mieux en tirer notre "commune identité française" (si large soit elle) afin de mieux se préparer à la confrontation avec d'autres cultures. Ensuite, il faudra travailler sur l'altérité : Les autres ont des us et coutumes, des gestes, des mimiques, des habitudes à eux, parfois similaires, parfois complétement différentes des nôtres. Ainsi, en se décentrant petit à petit et s'attendant à vivre l'autre, le différent, l'étrange, l'étranger,on parvient à mieux accepter l'idée que pour vivre avec l'autre il faut apprendre à le connaître dans ses ressemblances et ses différences. Ceci permettra à tous ces élèves qui vivent l'ailleurs de se sentir moins perdus face à cette altérité. Ils pourront ainsi s'attendre à des moments de destabilisation sociale ou culturelle mais s'ils en sont conscients, cela se passera mieux. J'ai, au cours d'une recherche universitaire, proposé un passeport à l'ouverture internationale pour les adolescents. Ce produit, sans prétention, doit amener l'élève à réfléchir d'abord au projet dans lequel il est inscrit (échange, mobilité léonardo...) et ensuite à l'interculturalité à laquelle il sera confronté. Il s'agit juste de faire réfléchir ces élèves à de nombreuses situations qu'ils seront amené à vivre et pour lesquelles ils auront réfléchi (à comment ils la vivent en tant que français) et à se dire qu'ailleurs cette situation ne sera pas forcément taritée de la même manière. Voilà, je pense que ce premier pas avec l'interculturalité est capital et incontournable.Mais j'aimerais souligner en conclusion que ces propos sur "l'autre" trouvent tout à fait leur place dans la vie de tous les jours, ici, dans nos établissement où réside ce métissage qui fait notre société. Cordialement D.Lambolez Conseiller pédagogique LV

Commentaires

Introspection indispensable pour l'ouverture

Bonjour, Je comprends votre questionnement et la préoccupation que vous soulignez dans votre réponse. Je suis, bien évidemment, d'accord avec vous sur le fait que les discours peuvent varier entre la maison et l'école. Mais le rôle de l'école ne réside-t-il pas justement dans sa capacité d'apporter à tous les élèves des savoirs, des savoir faire et bien entendu, des savoir être (ou vivre) que seule cette institution peut dispenser ? Un discours que tous les citoyens de demain auront au moins entendu dans cet espace que représente l'école. On sait aujourd'hui, que les élèves ont beaucoup d'influence auprès des parents sur les notions de protection de l'environnement, de développement durable...je pense qu'ils peuvent également jouer ce rôle dans le domaine de l'altérité ! C'est mon voeu le plus sincère. D.Lambolez Conseiller pédagogique LV

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

Une sélection de sites Internet concernant une thématique donnée.

Tout le glossaire