Emilangues

De l'interculturel à la conception commune

Soumis par vesseau le jeu, 19/04/2007 - 19:02.
Version imprimableEnvoyer à un amiJe suis quelque peu troublé de lire dans ce forum que l'interculturel serait très à la mode actuellement, alors qu'il est en réalité promu depuis déjà plus d'une vingtaine d'années pour l'enseignement/apprentissage des langues en milieu scolaire. C'est d'autant plus troublant que nous assistons aujourd'hui à la montée en puissance, dans le sillon du CECR, de la perspective actionnelle. Or l'interculturel correspond à la perspective culturelle de l'approche communicative avec laquelle les auteurs du CECR prennent quelque peu leurs distances. Ces profondes modifications de nos pratiques doivent dès lors nous inciter à repenser la dimension culturelle que nous souhaitons intégrer dans nos classes. S'il ne s'agit pas de rejeter la perspective inteculturelle en tant que telle, il me semble juste de dire que celle-ci n'est plus suffisante en soi. Ses thèmes centraux (l'Autre, la représentation, la rencontre) sont bien évidemment toujours pertinents mais dans la société dans laquelle nous évoluons et dans laquelle évolueront nos élèves, il ne s'agira pas seulement de vivre avec l'étranger, mais selon toute vraisemblance de travailler avec lui. Il faut donc apprendre (et par là même enseigner) à agir avec l'étranger, c'est à dire comme l'explique Christian Puren à "élaborer et mettre en oeuvre une culture d'action commune" (1), ce qui sous-entend de partager les mêmes conceptions. Communiquer avec l'autre c'est bien, mais ce n'est aucunement une fin en soi, et il est intéressant de constater que les élèves, devant cette approche qui les oblige à produire "en vrai" sont davantage motivés par les nouvelles tâches qu'ils ont à accomplir, en grande partie parce qu'ils se sentent plus responsabilisés. Une remise en cause de l'interculturel s'impose donc dans nos classes afin de donner les meilleurs atouts à nos élèves pour qu'ils deviennent des citoyens, certes conscients de l'Autre, mais surtout capables de se poser la vraie question: que faire ensemble ? (1) "Perspectives actionnelles et perspectives culturelles en didactique des langues-cultures: vers une perspective co-actionnelle co-culturelle, article paru dans le n°3/2002 des Langues Modernes, juillet, aôut, septembre, pp. 55-71, intitulé "L'interculturel" Jean-Yves Vesseau Professeur d'anglais, lycée Chateaubriand de Rome

Commentaires

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

Le programme Grundtvig désigne l'un des quatre programmes européens pour l' Education et la Formation Tout au Long de la Vie (EFTLV). Il vise à améliorer la qualité et à renforcer la dimension européenne de l'éducation des adultes grâce à diverses activités de coopération au niveau européen afin d'offrir aux citoyens européens davantage de possibilités de mieux se former tout au long de leur vie.

Tout le glossaire