Emilangues

Comment intégrer la dimension interculturelle dans

Soumis par nicolas.bounet le jeu, 12/04/2007 - 17:22.
Version imprimableEnvoyer à un amiC’est un fait que la dimension interculturelle est sous-jacente à l’enseignement en DNL. Puisqu’en enseignant dans la langue nous sommes amenés à dire le monde dans la langue cible, avec tout le poids culturel que véhicule cette langue. Pour autant l’interculturalité n’est pas une matière scolaire. On peut considérer qu’une ouverture interculturelle constitue une compétence supplémentaire donnée aux élèves. Cette compétence les armera davantage pour entrer dans un monde où les contacts entre cultures sont de plus en plus fréquents et dont les compétences interculturelles de plus en plus nécessaires. Se pose alors la question de savoir comment introduire la dimension interculturelle dans l’enseignement. Quelles sont les entrées potentielles ? Les échanges interpersonnels, de classe sont évidemment un moyen indispensable de s’ouvrir à d’autres cultures, de faire l’expérience de l’altérité. Une sensibilisation et une préparation spécifique doit y aider. Mais on peut aussi poser la question du potentiel interculturel des différentes disciplines non linguistiques dans le but de privilégier dans l’enseignement en DNL les approches à fort potentiel interculturel. Il y a là un champ de réflexion qu’il est urgent d’explorer. L’histoire et la géographie sont des matières sensibles à cet égard du fait du rôle qu’elles jouent dans la construction de l’identité collective (nationale, régionale) aussi bien qu’individuelle. Jusqu’à présent cette réflexion ne semble pas avoir été entamée. Il est également nécessaire de clarifier les enjeux identitaires qui sous-tendent notre enseignement dans les sections européennes. Un rapport de l’IGEN d’histoire-géo (JP Rioux) posait comme priorité de développer l’enseignement de l’Europe afin de développer une identité européenne. L’histoire avait à cet égard selon lui un rôle important à jouer en insistant sur les « moments » qui ont construit l’identité européenne (je cite de mémoire). Sans forcément adhérer à toutes ces idées j’y vois un point important : enseigner en DNL doit permettre aux élèves de mieux se construire une identité européenne qui ne saurait gommer les différences interculturelles mais qui permettrait de les dépasser. De ma pratique de l’histoire-géographie en anglais j’ai dégagé de façon totalement empirique quelques axes qui me semblent à « fort potentiel d’interculturalité » : soit par le thème abordé soit par la démarche adoptée. En Histoire : Approche bi-nationale : histoire comparée d’un même événement Moments historiques européens (une approche déjà très présente dans les programmes d’histoire et de géographie) Retournement de point de vue : un événement « vu par » : la guerre de cent ans, la révolution française, l’épopée napoléonienne,… vu par les Anglais Mémoire européenne / mémoires nationales comparées Ex :mémoire de la 2ème guerre mondiale, … Les itinéraires culturels européens mis en place par le Conseil européen offrent aussi des pistes intéressantes. En Géographie : Le monde « vu de » : la décentration géographique Paysages et identité : comment les paysages servent à forger l’identité d’un lieu et d’une communauté. Lieux communs européens : une géographie culturelle Espaces et identités : l’espace comme enjeu d’identité pour un groupe humain ; les espaces à appartenances multiples (ex : frontières) Etude de notions géographiques révélant un regard spécifique sur l’espace : ex : la planification de l’espace (en GB ou Etats-Unis ) qui ne peut se traduire par « aménagement du territoire » terme spécifiquement français. Nicolas Bounet professeur en section européenne lycée Chateaubriand de Rome

Commentaires

Comment intégrer la dimension interculturelle dans

Je ne saurais répondre pour ce qui est du "potentiel interculturel" d' autres disciplines notamment scientifiques. Mais je suis sûr qu'il existe des voies à explorer. Pour certaines matières c'est plus évident : SES, aussi bien en sociologie qu'économie par exemple. au-delà de la discipline elle-même il reste dans tous les cas l'approche adoptée. L'approche actionnelle est très riche de ce point de vue. Si le contenu est peu interculturel, la façon de l'approcher peut l'être. N Bounet

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

En informatique, on nomme tutoriel (de l'anglais tutorial) un document de tout type permettant d'aider l'utilisateur à se former de manière autonome à un logiciel ou à un langage de programmation. Il s'agit d'un outil pédagogique qui peut se présenter sous la forme d'un autre logiciel, d'une vidéo, d'un document textuel électronique ou papier, ou d'instructions détaillées pas à pas.

Tout le glossaire