Emilangues

Collaboration entre prof. de langues et de DNL

Soumis par Juliette le jeu, 25/10/2007 - 18:17.
Version imprimableEnvoyer à un amiBonjour, Je suis professeur d'anglais depuis deux ans en sections européennes en lycée. J'ai essayé plusieurs fois de travailler avec mon collègue d'histoire en DNL pour monter des projets, mais nous n'y sommes pas parvenus. Nous avions voulu travailler ensemble sur la mondialisation vue par les Américains mais la collaboration a tourné cours. Lui était dans l'urgence ; je n'ai pu l'aider qu'en travaillant sur le vocabulaire avec les élèves, ce qui était un peu frustrant. De mon côté, j'étudiais avec les élèves des textes portant sur la mondialisation (fabrication d'un jean) mais nous n'avions jamais le temps de nous voir pour nous concerter. Pendant les voyages, chacun s'occupe de sa partie. Difficile de se mettre d'accord sur une prise de parole commune, sur les activités et sur l'évaluation du voyage. Est-ce le cas dans toutes les sections euro?

Commentaires

Collaboration entre prof. de langues et de DNL

Je travaille en Euro depuis 5 ans et je trouve qu'il faut beaucoup de temps pour s'habituer à travailler en équipe. Mes interventions en LV en collaboration avec la collègue DNL sont sûrement plus efficaces aujourd'hui car nous pouvons nous baser sur notre expérience. Nous poussons plus loin maintenant en cherchant à créer une collaboration avec d'autres matières (français, maths, svt) afin de montrer aux élèves que tout est lié et qu'ils travaillent avec une équipe. Mais ceci demande de la patience et oui, de la disponibilité car personne ne nous donne de temps pour le faire malheureusement ... Il y a un travail à faire pour comprendre comment l'autre fonctionne. Sans avoir vu le prof d'H-Géo à l'oeuvre, moi en tant que prof de langues ne peut imaginer ... nos approches ne sont pas les mêmes. Je reste persuadée que pour les élèves, ils trouvent cette collaboration intéressante mais, il faut doser - ils n'aiment pas que ce soit trop ennuyeux...

Collaboration entre prof. de langues et de DNL

Re-bonjour, Je voulais juste rajouter (mais je ne sais pas si c'est le lieu pour ça) que je regrette qu'il n'y ait pas de formation à l'interdisciplinarité à l'IUFM. En effet, dans mon IUFM, plusieurs matières étaient représentées (histoire-géo, maths, langues) , mais nous n'avons eu aucune préparation, ni même un exemple concret de pédagogie basée sur l'interdisciplinarité. L'interdisciplinarité est très intéressante, tant pour les élèves que les enseignants et je trouve regrettable qu'on n'en parle pas vraiment à l'IUFM. Elle est difficile à mettre en place et l'on n'y pense pas forcément. Ce sont mes collègues plus expérimentées qui m'ont proposé des approches interdisciplinaires et démontré que ce n'était pas aussi compliqué que je le pensais ! Des séquences sur la manière de mener et conduire des projets interdisciplinaires seraient profitables à tous, me semble-t'il.

Collaboration entre prof. de langues et de DNL

Bonjour, Je suis professeur d'histoire-géo en section euro allemand depuis cette année. Le temps de trouver mes marques, je n'ai pas encore pu mettre en place de véritable interdisciplinarité. Cependant, je travaille avec les deux collègues d'allemand (l'une a les secondes et les terminales, l'autre les premières). Ainsi, les contrôles ont une double correction et une double note, d'abord par l'enseignante de langue (elle note la correction de la langue, etc.) et ensuite par moi (je note l'analyse, etc.). Mes deux collègues ont abordé en partie des thèmes proches de ceux que je traite en histoire-géo euro. Par exemple, la collègue de terminale a fait travailler les élèves sur le "miracle économique allemand". Mais les séquences ne sont pas préparées en commun.

Collaboration entre prof. de langues et de DNL

Bonjour, je suis professeur d'histoire et je travaille en section abibac en lycée (niveau seconde, première et terminale). Je multiplie depuis deux ans les séances interdisciplinaires à raison d'une par trimestre avec des collègues de différentes disciplines. La langue n'est pas forcément le critère prioritaire. Ce qui compte, c'est de faire prendre conscience aux élèves que l'histoire n'est pas une discipline fermée. C'est ainsi que je travaille avec: - le collègue de philosophie en classe de seconde. Les sujets abordés en commun ont été la démocratie athénienne (il est intervenu sur la naissance de la philosophie) et le siècle des Lumières (comparaison Lumières françaises / Lumières allemandes). Comme mon collègue est d'origine allemande, les séances se sont déroulées intégralement en allemand. - le collègue de sciences physiques avec des séances consacrées à la Renaissance (la révolution copernicienne). - le collègue de français autour de la littérature de guerre. Comment raconter l'expérience de la Première Guerre mondiale en France et en Allemagne? J'envisage des séquences avec des collègues de sciences naturelles (le concept de race chez les Nazis: approches scientifique et culturelle). Les séquences se font par demi-groupe, prennent la forme de cours magistraux, de TP...

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

Dans tous les types d’enseignement, l’évaluation est partie intégrante du projet de travail. En cohérence avec les objectifs visés, elle permet de valoriser les acquis, d’identifier les progrès réalisés, de repérer des difficultés.

Cf aussi : formative, sommative

Tout le glossaire