Emilangues

Le Cadre européen commun de référence pour les langues

Version imprimableEnvoyer à un ami

Le Cadre européen commun de référence pour les langues : Apprendre, Enseigner, Évaluer a été publié par le Conseil de l’Europe en 2001 et intégré au Plan de rénovation de l'enseignement des langues en France en 2005.

Le Cadre européen commun de référence pour les langues : Apprendre, Enseigner, Évaluer a été publié par le Conseil de l'Europe en 2001. Cet outil ouvre « une nouvelle ère dans l'histoire de l'enseignement des langues en Europe, dans la mesure où il s'agit du premier outil de politique linguistique véritablement transversal à toutes les langues vivantes » (F. Goullier dans Les Outils du Conseil de l'Europe en classe de langue, 2005, p. 10). Il a été intégré en 2005 au Plan de rénovation de l'enseignement des langues en France (B.O. n°23 du 8 juin 2006) et a depuis encouragé la pratique diversifiée des activités langagières dans le cadre de projets : en effet, le CECRL « développe une approche actionnelle qui fait reposer l'enseignement et l'apprentissage des langues sur la réalisation de tâches communicatives et sur les activités de communication langagières » (F. Goullier, ibidem p. 6).

Un outil pour l'enseignement-apprentissage des langues vivantes

« Le Cadre donne des outils aux administratifs, aux concepteurs de programmes, aux enseignants, à leurs formateurs, aux jurys d'examens, etc., pour réfléchir à leur pratique habituelle afin de situer et de coordonner leurs efforts et de garantir qu'ils répondent aux besoins réels des apprenants dont ils ont la charge » (CECRL, p. 9). Par ailleurs, comme le souligne Francis Goullier, « le titre complet montre (...) qu'il concerne tous les actes professionnels des professeurs de langue, et pas seulement, comme on le suppose souvent, l'évaluation des élèves » (ibidem, Avant-propos, p. 3) : il couvre plusieurs domaines d'utilisation potentielle : personnel, public, professionnel et éducationnel.

Le Cadre propose en effet une grille (ou échelle de descripteurs) permettant de se référer à des niveaux (6, de l'utilisateur élémentaire A1 à l'utilisateur expérimenté C2) ainsi qu'à des activités de communication langagières mises en œuvre par le biais de stratégies : communication écrite et orale, production écrite et orale et interactivité. Il existe désormais une illustration comparative des niveaux du Cadre en 5 langues (allemand, anglais, espagnol, français et italien), disponible sur le site du CIEP et présentée par Emilangues.

Figure 1 (Source : CECRL, p. 25).

 

L'approche communicative de l'enseignement des langues est passée du « notionnel-fonctionnel » à « l'actionnel », comme l'explique Claire Bourguignon dans La Démarche didactique en anglais - des concours à la pratique (2005).

L'échelle de descripteurs permet de s'orienter vers une évaluation positive dans différents domaines de compétence, tenant compte notamment des aspects linguistiques, sociolinguistiques mais aussi pragmatiques :

Figure 2 (Source : F. Goullier, ibidem, p. 17).

Pour aller plus loin :

Plusieurs QCM en ligne invitent à tester ses connaissances sur le CECRL :
http://www.franglish.fr/cecr/index.htm
http://yvanbaptiste.pagesperso-orange.fr/cecr/index.htm

Pour aller plus loin, Emilangues vous propose une sélection de sites, articles et dossiers en ligne sur ce thème : pour y accéder, cliquez ici.

Partager

Inscrivez-vous et recevez chez vous toutes les informations d’Emilangues.


Voir les anciens numéros

Se désinscrire

  • gfen
    Actualités

    Le Secteur Langues du Groupe français d'éducation nouvelle (GFEN) tiendra sa 7e Université d'été du 24 au 26 août 2015 à l'école Jean Moulin de Vénissieux. "Débuter" sera le mot-clé qui servira de fil conducteur à ces trois journées. Débuter : premiers pas, premiers actes, premiers essais... pour l'apprenant, pour l'enseignant.

Glossaire

Un terme du glossaire au hasard...

Une sélection de sites Internet concernant une thématique donnée.

Tout le glossaire